ِCOURS D'ARABE POUR ENFANTS ANNEE 2019/2020

DU 09 SEPTEMBRE 2019 AU 26 JUIN 2020

Quel est notre objectif ?

 

Installés au Maroc depuis plus de 10 ans, nous connaissons parfaitement les difficultés que rencontrent la plupart des familles qui souhaitent s’installer au Maroc notamment au niveau de la scolarité de leurs enfants. Un tas de questions se posent alors:

  1. Dans quel école les inscrire?
  2. Vont-ils s’adapter, s’intégrer?
  3. Leur niveau de français va-t-il baisser? 

 

Parmi les difficultés rencontrées par les parents:

 

  1. Leur enfant a un niveau faible en langue arabe voir même inexistant. Il ne peut donc pas intégrer une école marocaine et se retrouver avec des arabophones. Cet enfant risque par conséquent l’échec scolaire.
  2. Leur enfant a un niveau en langue française supérieur à celui des élèves marocains. L’enfant risque alors de s’ennuyer, de perdre son temps ou pire, de perdre le goût de l’école. De plus, il y a de fortes chances qu’en cas de retour en France, l’élève soit en décalage avec les autres élèves quant à son niveau de français.

 

Nous avons donc décidé de proposer une solution alternative car l’intégration des enfants dans la société marocaine est une de nos priorités. Nous les aideront et favoriseront donc leur venu sur le territoire marocain et les accompagnerons afin qu’il puisse, un jour, rejoindre l’école marocaine.

Il est donc impératif de se pencher avec sérieux et résolution sur ce système que Nous plaçons, d’ailleurs, en tête de nos priorités nationales. Car ce système, qui nous interpelle aujourd’hui, se doit non seulement d’assurer l’accès égal et équitable à l’école et à l’université pour tous nos enfants, mais également de leur garantir le droit à un enseignement de qualité, doté d’une forte attractivité et adapté à la vie qui les attend.

Sa Majesté le roi Mohammed VI, Août 2012

 

Nous proposons donc à l’enfant :

 

  1. De remédier à ses lacunes en langue arabe.
  2. Préserver et améliorer son niveau en langue française.
  3. Découvrir le Maroc et le monde.

 

Qui peut intégrer nos classes ?

 

Bien évidemment les enfants venant de l’étranger mais aussi tous ceux parmi les locaux qui voudraient nous suivre dans ce nouveau concept sur la ville de Tanger.

 

Nous ne prétendons pas être une élite au dessus des autres, nous sommes plutôt pour le mélange des cultures car ces dernières sont des richesses favorisant l’intégration dans la société marocaine.

Je sais les efforts considérables que les familles consacrent au bien-être et à l’éducation de leurs enfants. Cette solidarité entre générations doit être maintenue et sauvegardée. Mais les questions de la jeunesse ne relèvent pas seulement de la sphère privée et familiale ou du champ de l’éducation, la formation et l’apprentissage. C’est l’affaire de toute la société , et des solutions doivent être trouvées à tous les problèmes que connaît la jeunesse.

Sa Majesté le roi Mohammed VI, Août 2012

 

Tous les enfants sont donc les bienvenus!


 

Quels sont nos méthodes?

 

Les enfants auront un cursus scolaire normal adaptés aux non arabophones tout en respectant les objectifs donnés et prescrit par le ministère de l’éducation nationale.

Chaque fois que nous entreprenons des réformes structurantes et profondes, nos compatriotes établis à l’étranger sont toujours au centre de nos préoccupations, nos réflexions et nos projections…

Nous allons donc continuer à creuser ce sillon, préservant votre identité et protégeant vos droits et vos intérêts, surtout dans le contexte actuel de crise économique en Europe.

Sa Majesté le roi Mohammed VI, Août 2012.

 

De la langue arabe, du français, des mathématiques, de l’éducation islamique, du Coran, la découverte du monde… Tout sera fait pour que nos petits élèves grandissent correctement physiquement et mentalement tout en se sentant chez eux dans un pays qui leur est étranger.

 

En agissant ainsi, ils pourront donc prolonger leur étude dans le secondaire local en se présentant librement au concours de fin de primaire ou en justifiant d’un cursus primaire en France (ou autre).


« Tanger Institut n’est pas une école. Nous ne délivrons donc ni certificat de scolarité ni diplôme de fin de primaire. »